Communauté amina

Amina Hasanovic

Publié le 12 juillet 2017

Espionnage à la broche d’été. Sumos, rires & grillades

La broche d'été fait partie des traditions ancrées chez Cogestim. Les ingrédients de la réussite? Un thème, des rires, de la détente, (un peu de bêtise), et du partage! Tout cela mis en place sous la forme d'un projet interne géré de mains de maîtres par les apprenties Mélissa et Elodie. TocToc, ne manquant jamais les événements festifs, s'y est immiscé!

Chaque année, tous les collaborateurs du Groupe Cogestim se retrouvent en pleine nature pour leur traditionnelle broche d’été. Afin de faire varier l’ambiance, les lieux sont à chaque fois différents. L’objectif est, cependant, toujours le même: un endroit adapté à la bonne humeur et à la fête!

La fête foraine

Pour l’édition 2017, les apprenties Mélissa et Elodie, organisatrices de l’événement, ont choisi le refuge de Belmont pour un thème « fête foraine ». Et, c’est peu dire, elles ont su émerveiller les troupes! Certes, il n’y a pas eu de grande roue (un peu encombrant, paraîtrait-il), ni de voitures auto-tamponneuses, mais bien des duels de sumos, un concours de pêche aux canards, une tyrolienne folle et le fameux lancé de balles sur la pyramide de conserves. [Tout ceci accompagné de barbapapa]. Les foules s’enjaillent!

Pêche Canard Cogestim
La pêche aux canards

 

 

Le combat de sumos, un sport qui se pratique également à Belmont

TocToc, en compagnie des supporters, a assisté aux combats de sumos et se permet, à cet égard, un petit clin d’œil affectueux. Une fois la ceinture abdominale quelque peu étoffée, les combats ont été intenses, transpirants, et les éjectées du « dohyō » (tapis représentant la traditionnelle arène) parfois sportives. Mais, le fairplay a subsisté et les lutteurs en sont sortis sains et saufs! Cela n’était pas gagné, sachant que les participants ont dû s’habituer à se mouvoir sans se voir les pieds et à se relever sans rouler (le rôle typique du collègue charitable). Tout un art!

Cogestim sortie
Les supporters Cogestim

Si ce sport est réservé uniquement aux hommes au Japon, à Belmont, les femmes étaient également de la partie. Et, elles en ont retourné plus d’un!

Une merguez pour la santé de l’athlète

Vous l’imaginez bien, tout sumo doit se nourrir correctement, afin de maintenir son corps d’athlète. Alors, une fois les duels terminés, les « sportifs » ont rejoint le banquet, soit de merveilleuses grillades concoctées par le moulin de Cugy. Les recommandations de l’OMS en termes d’hydratation ont également été respectées par les lutteurs, ainsi que les supporters (le soutien est, évidemment, inconditionnel).

 

Repas Cogestim
Monique Gillabert – Sandra Cavin – Elena Grandjean

 

Mélissa et Elodie, l’œil vif et bienfaisant, n’ont pas manqué d’emmener les troupes dans l’élimination de calories en envoyant les décibels! Une bonne soirée, vous dites?

TocToc attend déjà l’invitation pour 2018. Merci les organisatrices 😉