Lifestyle guillaume

Guillaume Pasche

Publié le 30 mai 2017

Les toits d’Islande : logements entre volcans et geysers !

L'architecture des bâtisses en Islande, île découverte par les Vikings au IXème siècle et dont sa nature unique au monde en fait une destination de plus en plus prisée, regorge de subtilités. Voici un petit reportage imagé à votre attention!

Un jour, dans les années 90, j’ai entendu l’album « Homogenic » de Björk. Tout s’est joué…

Mai 2017 fut le mois de mon second voyage en Islande. Il m’a non seulement permis de terminer un road trip qui m’avait laissé sur ma faim en 2016 mais également de me pencher sur d’autres aspects qui caractérisent cette île à l’ambiance si particulière.

Ainsi, pour TocToc, je ne peux me retenir de vous offrir quelques observations architecturales de ce pays aux caractéristiques uniques.

Moutons en Islande
Moutons dans les environs de Skagaströnd – Nord de l’Islande ©Guillaume Pasche

L’Islande est le pays des contrastes, des volcans, des terres brûlées, de l’eau, des déserts de cendre, de la glace et du feu. Elle est également le pays de la musique alternative, des aurores boréales, d’une littérature abondante et d’un peuple qui croit encore en masse aux elfes, trolls et lutins. L’architecture en est leur reflet.

Un design inspiré par la nature

L’Islande possède une nature étonnante, luxuriante et variée. Ainsi, les logements islandais sont fréquemment entourés d’un panorama extraordinaire. Il n’est pas rare de voir une église perdue au milieu d’un champ de lave, une maison enfouie dans une colline ou une ferme implantée entre 83 moutons, 17 chevaux et deux ruisseaux. Reykjavik, la capitale, regroupant non loin des 2/3 de la population du pays (soit un Etat de 300’000 personnes pour une densité d’environ 3 habitants au km2), mixe architecture contemporaine, maisons de tôle colorées et art de rue.

Au centre de Reykjavik, la célèbre église luthérienne Hallgrímskirkja a été inspirée des colonnes de basaltes, fréquentes en Islande de par ses nombreuses irruptions de lave. Une fois en haut des 73 mètres, une vue panoramique de 360 degrés sur la ville s’offre à vous. Et cela en vaut la peine !

Hallgrímskirkja
Vue sur l’église Hallgrímskirkja depuis une rue de Reykjavik © Guillaume Pasche

Autre emblème de la capitale, vainqueur du prix de l’Union européenne pour l’architecture contemporaine en 2013, le Harpa. Salle de concert au design contemporain constituée de panneaux de verres de différentes formes, elle laisse, ainsi, les changeantes luminosités caractéristiques du pays transformer en permanence l’esthétique du bâtiment.

Harpa
Harpa – flickr.com

L’écologie bien avant l’essor des écomatériaux

La modernité n’est, toutefois, pas omniprésente dans le pays. Avez-vous déjà entendu parler de « Turf house » ? Ces maisons en herbe sont un symbole de l’Islande. Autant écologiques qu’énergétiques, elles sont fréquemment enchevêtrées dans leur environnement et généralement constituées d’herbe, de chaume et de tourbe. En effet, cette dernière, possède des qualités isolantes non négligeables et permet de lutter facilement contre les intempéries qui sont fréquentes dans le pays. Oui, le dicton national est le suivant : « si tu n’aimes pas le temps qu’il fait … attends 5 minutes ».

Turf House
Turf House islandaise – flickr.com

Les fermes aux toits en herbe sont, pour la plupart, non habitées à ce jour. Toutefois, nous pourrions aisément imaginer que les tendances actuelles en termes d’habitat durable pourraient relancer ces demeures en pleine harmonie avec la nature. N’hésitez donc pas à vous lancer dans la création d’un prototype de « Turf House 2017 »!

L’importance de l’intérieur

La maison type en Islande ne comporte rien de particulier en termes d’aspect extérieur. Proche de l’architecture scandinave, souvent en tôle colorée, elle est dotée d’un incontestable look « maison de poupée ».

Chevaux islandais devant une maison typique – Iles Vestmann – © Guillaume Pasche

L’Islandais s’intéresse, cependant, davantage à ce qu’il se passe à l’intérieur qu’à l’extérieur. Ainsi, une fois le portique passé, l’ambiance est généralement chaleureuse, cosy et la décoration réalisée avec goût, proche de la tendance hygge. Les vitrines des rues marchandes de Reykjavik en sont un bon exemple. Chacune possède sa propre originalité et regorge d’objets aussi surprenants qu’originaux. Les Islandais sont créatifs et cela se voit.

Cette inventivité et ce goût pour l’originalité mènent chaque Islandais à créer son intérieur qui lui ressemble.

Exemple de décoration islandaise – @escale-design.fr

Les églises, des œuvres d’art insolites

L’Islande est essentiellement luthérienne, mais comporte de nombreuses communautés chrétiennes. Ainsi, il y a des petites églises partout et la majorité sont isolées, souvent uniquement à côté d’une ferme ou d’une maisonnette. Ayant parfois des similarités en termes de taille et d’architecture, elles possèdent, cependant, chacune leur originalité et leurs touches décoratives. Véritables œuvres d’art intégrées à la nature, elles sont source d’inspiration pour de nombreux photographes.

Fríkirkjan
Eglise Fríkirkjan à Reykjavik – © Guillaume Pasche

Bien évidemment, je ne vous ai pas tout dit. Le pays est rempli de joyaux que chacun découvre selon le parcours choisi.

Alors ? Cela vous a donné envie d’aller voir cela de vos propres yeux ?

 

******************

Découvrez, vous aussi, les toits d’Islande!

 

D’accord ! Voici donc les 5 « spots » que je vous conseille de ne pas manquer lors de votre voyage !

Reykjavik

Capitale à la fois fun et culturelle, elle possède une ambiance unique et paisible. Dotée de nombreux bars à bières artisanales, restaurants, salles de concert ou boîtes de nuit, elle est également emplie de lieux culturels à visiter. Bordant l’océan, les promenades y sont agréables (quand la météo ne fait pas des siennes) et variées.

Vieux port de Reykjavik
Vieux port de Reykjavik – © Guillaume Pasche

Landmannalaugar

Véritable paradis des randonneurs, ce lieu est … impossible à qualifier tant il est dépaysant et tant la beauté de ses paysages est à couper le souffle. Les espaces sont infinis et remettent à terre tout sentiment mégalomane. Les montagnes sont teintées de jaune, de brun, de rouge, de bleu, de vert, de gris, de fluo. Après chaque colline se dessine une nouvelle peinture. Tantôt sur mars, tantôt sur la lune, les coulées de lave et les fumerolles donnent aux yeux de quoi se régaler et ne pas s’en remettre.

Landmannalaugar
Paysage dans le Landmannalaugar – © Guillaume Pasche
Landmannalaugar
Champ de lave dans le Landmannalaugar – © Guillaume Pasche
Landmannalaugar
Paysage dans le Landmannalaugar – © Guillaume Pasche

Attention, il n’est généralement pas possible de rejoindre le site avant juin.

Jökulsárlón

Immense lagon au pied d’une langue glacière du glacier Vatnajökull, les icebergs s’y invitent. Les phoques également.

Phénomène créé par le réchauffement climatique, il ne pourra vous laisser de glace tant l’atmosphère qui s’y trame est atypique et tant les luminosités créées par les icebergs sont splendides.

Lagon glaciaire de Jökulsárlón – © Guillaume Pasche

James Bond y a été. Je vous conseille de suivre ses traces.

De plus, non loin de là, vous trouverez la sublime « Diamond Beach », plage de sable noir où s’échouent fréquemment des icebergs.

Phoque Jökulsárlón
Phoque dans l’eau de Jökulsárlón © Guillaume Pasche

Mývatn

Cette région est une des plus connues d’Islande de par sa diversité naturelle. Elle est également le paradis des ornithologues venus du monde entier pour observer Garrot d’Islande, fuligules milouins, huitrier pie et autres oiseaux!  A Mývatn, on y trouve des paysages volcaniques, géothermiques, des cratères, un lac sublime et … des mouches ! Ayant été un lieu de tournage de Game of Thrones, le spot mérite minimum un jour de votre voyage.

Mývatn
Lac Mývatn – © Guillaume Pasche
Mývatn
Région géothermique à proximité du lac Mývatn – ©Guillaume Pasche

Snæfellsnes

Péninsule située à l’ouest du pays, elle comporte pratiquement tous les types de panoramas caractéristiques de l’Islande. Plages de sables noirs, fjörds, volcans, glaciers: les paysages sont variés.

Kirkjufell
Célèbre montagne de Kirkjufell située sur la péninsule de Snæfellsnes – © Guillaume Pasche

Endroit idéal pour observer les macareux,orques et baleines, la péninsule est également truffée de possibilités d’excursions toutes aussi qualitatives les unes que les autres. Sachez-le, le volcan au bout de la péninsule, le Snæfellsjökull,  a été situé par Jules Verne, dans son roman « Voyage au Centre de la Terre », comme l’entrée au Centre de la terre. N’oubliez donc pas, TocToc!

Orque Snæfellsnes
Orque dans l’océan à proximité de la péninsule de Snæfellsnes © Guillaume Pasche

Et bon voyage! Vous vous en souviendrez.

Macareux
Macareux moine au Nord de l’Islande ©Guillaume Pasche