Communauté amina

Amina Hasanovic

Publié le 30 juin 2017

Sagarmatha, une association qui nous tient à cœur !

Sagarmatha est une association suisse ayant pour objectif de garantir la pérennité du centre d'accueil "Children of Sagarmatha" situé à Katmandou. Ce dernier offre aux enfants de cette région népalaise un environnement familial stable, une maison où chacun peut s’épanouir, une éducation scolaire complète et des sourires à plus de 50 enfants. TocToc part à la rencontre de Christine, volontaire passionnée!

C’est le hasard de la vie qui a mené Christine Krattinger à connaître le centre « Children of Sagarmatha ».

Christine souhaitait s’invertir dans une association qui offrait un contact direct avec des enfants. Ce n’est que par chance, lors de ses recherches sur le web, qu’elle est tombée sur le site de l’association. « Rien n’arrive par hasard », paraît-il.

Kalpana, une histoire d’amour

 

Tout s’est ensuite enchaîné ! Et, en 2013, un beau cadeau de Noël l’attendait: la confirmation du parrainage de Kalpana, une jeune fille népalaise de 16 ans. L’âge de sa fille.

Christine a grandi dans une famille où de nombreux cousins et cousines étaient originaires d’autres coins du monde. Cela lui donna l’envie de voyager et, par la suite, de s’engager pour une cause qui lui tenait à cœur. Ce parrainage a été pour elle une évidence.

Kalpana, association sagarmatha
Kalpana

 

Un coup de cœur pour le Népal

 

Son premier contact avec le Népal n’a été qu’émotion. Après de longues heures de voyage à imaginer son arrivée au centre « Children of Sagarmatha » et sa rencontre avec les enfants, après avoir appris quelques mots de népalais, Christine arriva enfin à l’objectif de son périple.

Lors de son arrivée au centre, les enfants l’accueillirent avec une énergie débordante. Kalpana, touchée par sa venue, n’était pas là et s’était réfugiée dans le dortoir. La rencontre eut lieu quelques instants plus tard. Ce moment, d’une rare intensité, fit oublier à Christine son éloignement de chez elle, la chaleur de Katmandou et ses odeurs atypiques.

Après une journée pleine d’émotion, un lama, guide spirituel, était là pour bénir le centre et ses occupants. Christine avait l’impression d’avoir parcouru le Népal en une seule journée! Le voyage s’annonçait bel et bien bouleversant. Les jours qui ont suivi l’ont confirmé.

Christine garde en mémoire des visages. Des moments de partage. De la simplicité.

« J’ai été tellement touchée par les personnes rencontrées, leur histoire. Comme ce garçon à Bhaktapur qui demandait de l’argent, en français, en italien, en anglais, pour s’acheter des cahiers afin d’aller à l’école et d’ avoir un métier. Ou encore, cette vieille dame qui tournait encore des pots en terre cuite à son grand âge. Comme notre guide, venu en ville pour gagner de l’argent et l’envoyer à sa famille restée à la campagne. Et tant d’autres encore. »

Ce fut un premier voyage réussi. En effet,  cette rencontre avec Kalpana ne lui donnait qu’une seule envie: y retourner.

 

Népal
Le temple des singes, vue de Katmandou depuis Swayambhunath

 

De nouveaux enjeux après le séisme

 

Quelques jours après son retour en Suisse, le Népal, et particulièrement la Vallée de Katmandou, était détruit par un terrible séisme. Les familles avaient perdu le peu qu’elles possédaient. Plus de 8’800 personnes ont perdu la vie et des centaines de milliers de maison avaient été détruites. Malgré la situation traumatisante pour les enfants, le centre, lui, par chance, n’a pas été impacté de manière importante. Cette tragédie a vu, ainsi, s’accroître le nombre de résidents au centre Sagarmatha. Les challenges n’étaient plus les mêmes.

Enfant association Sagarmatha
Pasang et Chhoti, deux jeunes filles du centre

 

La tournure des événements de 2015 donnait un autre sens à l’implication de Christine. Désormais, son engagement qui se faisait au travers d’ envois de lettres, de photos de la Suisse et de cadeaux a totalement changé. Sa nouvelle « famille » du Népal avait besoin d’elle et de soutien humanitaire.

Alors, Christine et l’association ont immédiatement mis sur pieds une levée de fonds afin d’amener une aide de première nécessité. Dès lors, ayant été informés de l’action par Hervé Ruffieux, Responsable du Service Courtage et conjoint de Christine, les employés de Cogestim, touchés par l’ampleur de cette situation, ont également désiré apporter leur soutien via une collecte.

Depuis, deux ans se sont écoulés. Afin de garantir la pérennité du centre, de nombreuses actions ont été mises en place par Sagarmatha. Le 10 juin dernier, à Etoy, a eu le lieu le dernier repas de soutien. Les membres de Cogestim qui s’y sont rendus n’ont pu que féliciter l’engagement des membres de l’association et la belle énergie qui en émane!

CHRISTINE KRATTINGER-ALLAMAN

 

Vous désirez également apporter votre soutien à l’association Sagarmatha?

 

Mot de la fin de Christine: à ce jour, une quinzaine d’enfants sont dans l’attente d’un parrain ou d’une marraine. Le fait d’avoir été sur place, de recevoir des nouvelles des enfants et de voir ce qui est fait de l’argent récolté est très rassurant. Je suis plutôt de nature confiante, mais il est vrai que certains faits d’actualité peuvent parfois faire douter du bon acheminement de l’argent ou du matériel envoyé. A Sagarmatha, chaque centime versé est transmis au centre dans son intégralité. N’hésitez pas à vous renseigner:  http://www.sagarmathasuisse.ch/