Communauté julia

Julia Jeanloz

Publié le 23 août 2018

Le château de Morges: une architecture militaire à l’origine de Morges la Coquette

TocToc est curieux des joyaux architecturaux et historiques du canton de Vaud. D’ailleurs, chacune des sept agences de Cogestim tient son siège dans une commune « fortifiée » ! Petit tour d’horizon des châteaux de la place et des agences immobilières.

Le château de Morges: une situation privilégiée pour défendre ses habitants et contrôler la région vaudoise

 

Face au Mont Blanc, à proximité de Lausanne et aux abords du Léman, se dresse fièrement Morges la Coquette, semblable à un cliché de carte postale. Pour connaître son histoire et comprendre sa structure actuelle, TocToc vous invite à vous plonger sept siècles en arrière, au fondement du château de Morges.

Après avoir fondé tour à tour Moudon, Villeneuve de Chillon et Yverdon, Louis de Savoie entame les travaux du château de Morges et de sa place forte en 1286. Cette première construction, orchestrée par le maître d’œuvre Huet de Morges, entraîne l’arrivée de nouveaux habitants, alors que la région est quasi inhabitée. L’emplacement du château répond à la volonté de tirer profit des ressources naturelles du site pour protéger au mieux une communauté, servir de point d’ancrage en vue d’une offensive et assurer le contrôle sur la région vaudoise.

Image d’archives © Château de Morges et ses musées.

Sa situation privilégiée, en bordure du Léman, lui donne par ailleurs un rôle de fortification et de contrôle de l’accès au port. Ainsi, au même titre que le château de Nyon et celui de Rolle, il suit le modèle architectural typique du « carré savoyard » pour les raisons stratégiques avancées ci-dessus.

Deux rues principales sont ensuite dessinées, reliant les deux pôles de pouvoir existants; le château et l’église: la rue Louis de Savoie et la Grand Rue, à laquelle celle de Couvaloup, parallèle à la seconde, s’ajoutera ensuite.

 

De forteresse savoyarde à musée

 

Un château aux fonctions plurielles au fil des siècles

 

À travers les siècles, le château de Morges a vu sa fonction changer en même temps que ses propriétaires. De forteresse savoyarde à l’origine, la bâtisse a assumé la fonction de résidence baillivale en 1536, à la suite de la conquête du pays de Vaud par les Bernois. La révolution helvétique de 1798 signe le départ des Bernois, et le canton de Vaud voit le jour en 1803. La même année, il fera de Morges l’arsenal cantonal et l’office de prison de district jusqu’en 1844. Depuis 1925, le château a été transformé en un musée qui rend gloire au passé militaire de la région.

château morges
Le château de Morges, un exemple-type du « carré savoyard » © Château de Morges et ses musées.

Cinq musées: histoire du patrimoine militaire suisse et espace Paderewski

 

Aujourd’hui, le château comporte 5 musées :

  • le Musée suisse de la figurine historique
  • le Musée militaire vaudois
  • le Musée de la Gendarmerie vaudoise
  • le Musée de l’artillerie
  • le Musée Paderewski

Les 4 premières collections présentées dans ces espaces ont en commun d’exposer l’histoire du fait militaire en pays de Vaud et en Suisse à travers un assortiment garni d’armes, de canons, d’armures et d’uniformes. Curieux et visiteurs sont ainsi invités à s’immerger de salle en salle dans des espaces dédiés à des siècles du patrimoine militaire suisse, mais aussi européen.

Dernier venu parmi ces musées, l’espace Paderewski, qui abrite depuis 2016 une exposition portant sur le compositeur, concertiste et homme politique de renom, qui a marqué la vie culturelle morgienne pendant la première moitié du XXe siècle (1897-1940).

 

Zoom sur le musée militaire vaudois

 

La Suisse n’ayant pas été engagée dans un conflit depuis près de 170 ans, son histoire militaire demeure méconnue. Le musée militaire vaudois offre une rétrospective de l’époque de Napoléon à nos jours et s’étend sur 11 salles. Il propose une perspective inédite sur les troupes mercenaires helvétiques, notamment dans l’armée de Napoléon Bonaparte, et sur les écrivains militaires.

armes anciennes histoire militaire vaudoise morges château
Aperçu de la collection d’armes anciennes du Musée de l’histoire militaire vaudoise © Château de Morges et ses musées.

Deux salles portent plus précisément sur l’armée suisse de 1852 à aujourd’hui et une troisième, inaugurée en 2011, présente l’exposition permanente « 350 ans d’histoire militaire vaudoise – de Davel à Guisan ». Cette exposition permet  de découvrir l’épée de justice ayant servi à l’exécution du Major Davel (1723), ou encore l’uniforme porté par le Général Guisan (1939-1945), figure de la résistance durant la Seconde Guerre mondiale.

pièces uniforme militaire château morges
Aperçu de pièces d’uniforme militaire © Château de Morges et ses musées.

 

Une agence au coeur de Morges

 

Cogestim Morges
L’équipe de l’agence de Morges, composée de Marc Dénéréaz et Elodie Barbezat.

L’agence Cogestim de Morges repose sur deux collaborateurs: un courtier et une assistante courtage. Située sur l’une des rues ayant marqué l’histoire du patrimoine de la ville, l’agence de Morges vous accueille tout sourire. Notre équipe, composée de Marc Dénéréaz et d’Elodie Barbezat, se fera une joie de se mettre en quatre pour vous conseiller et vous accompagner au mieux au fil de votre projet immobilier.

D’ici à la fin de l’année 2018, l’agence s’en ira dans le nouveau quartier des Résidences du lac à la Rue de Lausanne.

 

Source: Château de Morges et ses musées