Lifestyle toctoc

TocToc

Publié le 25 novembre 2020

Sortir du marasme ambiant avec Lausanne Lumières 2020

Au coeur de l’hiver, un vent d’optimisme souffle sur la capitale olympique: l’un des plus fameux rendez-vous populaire de la fin d’année rempile pour une neuvième édition.

she is a rainbow catherine pearson
À la place Benjamin Constant, Catherine Pearson a co-créé «La femme arc-en-ciel», en référence à la célèbre chanson des Rolling Stones «She’s a rainbow». Une oeuvre colorée, véritable ode à la féminité, d’après l’artiste © Amélie Blanc, Lausanne Lumières 2020.

 

Un mois durant, pas moins de 40 oeuvres sont à découvrir tous les soirs sur huit bâtiments du chef-lieu du canton de Vaud. De quoi permettre aux artistes, qui ont beaucoup souffert avec la crise, de s’exprimer, confie Julien Finkbeiner, directeur du festival, à 24Heures. Suite à l’engouement massif pour la fresque Montfalcor, réalisée par l’artiste Patrice Warrener et projetée sur la Cathédrale de Lausanne l’année dernière, celui-ci a décidé, en 2020, de programmer uniquement des projections: un nouveau format en adéquation avec la progression constante des arts numériques. Et ce n’est pas le spectacle audiovisuel du Rendez-vous Bundesplatz qui va lui donner tort. En effet, chaque année, depuis 2011, quelque 500’000 curieux se déplacent pour assister à ce divertissement qui fait du mapping vidéo une recette à succès.
 

bundesplatz rendez-vous planet hope
Intitulée «Planet Hope», l’oeuvre 2020 des Rendez-vous Bundesplatz, temporairement suspendus en raison des circonstances sanitaires, raconte l’histoire d’un navire éponyme, qui n’est pas sans rappeler celle de l’Arche de Noé © Rendez-vous Bundesplatz 2020.

«Des ornements qui redonnent vie à des bâtiments qu’on ne regarde plus»

 

Si, à Lausanne, nous grandissons et évoluons dans un milieu urbain, il est vrai que, bien souvent, notre environnement proche et son passé est méconnu. Or, la (re)découverte de monuments ou de bâtiments phares de la cité olympique, c’est précisément ce que permet Lausanne Lumières. Les fresques lumineuses qui recouvrent les façades d’édifices iconiques offrent donc de nouvelles clés de lecture de la ville, à la faveur d’une approche ludique. Ainsi, comme le déclare Julien Finkbeiner dans Le Matin, ces oeuvres peuvent être considérées comme: «des ornements qui redonnent vie à de beaux bâtiments que les gens ne regardent plus forcément au quotidien.»
 

riponne lausanne lumières 2020
Un spectateur regarde une projection lumineuse intitulée «Plonger dans la mer des couleurs», de l’Allemand Daniel Margraf, sur la façade du Palais de Rumine, Place de la Riponne © Amélie Blanc, Lausanne Lumières 2020.

Se rapprocher des milieux artistiques et culturels

 

En 2020, de précieuses collaborations avec le monde des arts et de la culture ont vu le jour: la première, avec la Collection de l’Art Brut; la seconde, avec l’ECAL. Le long du Pont Bessières, il est ainsi possible d’admirer une dizaine d’oeuvres de l’artiste Dominique Bettens, sélectionnées parmi la collection permanente et la future exposition, «L’Art Brut s’encadre».

En vue de (re)donner le sourire aux usagers de l’espace public, l’aide des étudiants de l’Ecole cantonale d’art de Lausanne (ECAL) a été sollicitée. Sur les 820m2 de la façade de la Tour Bel-Air, il est possible de contempler 11 séquences produites par 50 d’entre eux dans le cadre d’un bloc académique. Dans un esprit festif, ces oeuvres invitent les Lausannois à se détendre ou à danser. De quoi se réjouir dans l’attente de la mise en oeuvre des allégements du dispositif de protection contre le Covid-19, présentés ce mercredi par le gouvernement vaudois.

 

Tour Bel-air, Lausanne lumières 2020
Huit édifices ou monuments emblématiques, dont la tour Bel-Air ci-dessus, ont été retenus pour accueillir les projections © Amélie Blanc, Lausanne Lumières 2020.

Le Festival Lausanne Lumières se déroule tous les jours dès 18h30 jusqu’au 24 décembre 2020. Les emplacements, les oeuvres et les artistes sont à découvrir plus en détail sur le site internet de la manifestation.