Lifestyle chloe

Chloé Wiss

Publié le 28 août 2018

Des vacances toquées à l’Île de Ré

Située sur la côte ouest française, l'Île de Ré est une destination dépaysante et reposante. TocToc y a passé quelques jours de vacances et vous propose de petites anecdotes sur ce joli havre de paix !

Un séjour à l’Île de Ré en France (Charente-Maritime). Quoi de mieux pour prolonger l’été ? L’ambiance est calme et décontractée, le sable doré et la mer chaude. Toute l’île se visite facilement à vélo : des petits villages aux marais salants. C’est avec un bronzage éclatant que TocToc vous présente les particularités de cette petite île.

 

Particularités géographiques de l’Île

Toute en longueur, l’Île de Ré s’étend en face de La Rochelle dans l’Atlantique. 18’000 habitants vivent sur l’Île à l’année. Durant l’été, ce sont près de 150’000 touristes qui se côtoient ! Toutefois, la circulation reste agréable puisque la majorité des vacanciers circulent à vélo sur les nombreuses pistes cyclables aménagées.

L’île est bordée de nombreuses plages de sable surmontées de dunes. Les balades au bord de l’océan sont rythmées par les marées. Ainsi, à marée haute, les vacanciers peuvent s’amuser dans les vagues. Puis, à marée basse, c’est tout un écosystème marin qui apparaît : Bernard l’Hermite, crustacés anémones et algues.

Ile-de-ré-dune
Balade sur les dunes avec vue sur l’Atlantique, île de Ré.

Les marais salants sont incontournables ! La saliculture, c’est-à-dire la culture de sel, est pratiquée depuis plusieurs siècles à l’Île de Ré. Les sauniers sont les professionnels qui augmentent ou diminuent les débits d’eau entre les nombreux bassins, afin que les cristaux de sel se forment à la surface. Dans le Fier d’Ars, une partie des marais salants – à l’abandon – abrite désormais de nombreuses espèces d’oiseaux dans la réserve naturelle Lilleau des Niges.

ile de ré
La réserve naturelle Lilleau des Niges, dans la baie du Fier d’Ars, où se trouvaient auparavant de nombreux marais salants.

 

Architecture rétaise

Surnommée « Ré la Blanche », l’île porte bien son nom ! En effet, la plupart des petites maisons sont blanches, ce qui fait ressortir les roses trémières qui poussent devant de nombreuses facades.

ile de ré
Patchwork de facades rétaises.

L’architecture rétaise est simple. La plupart du temps, il s’agit d’une maison de plain pied ou d’un étage, avec des volets colorés, bleu ou vert, et aux tuiles en terre cuite dites « canal ». Toutes ces maisons similaires créent un ensemble harmonieux.

Saint-martin-de-re
Saint-Martin-de-Ré, inscrite au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco depuis 2008

Saint-Martin-de-Ré est l’un des dix villages qui composent l’île. Son passé historique est riche. En effet, les fortifications érigées en étoile et la citadelle construites par Vauban – célèbre ingénieur de Louis XIV – dans les années 1680 avaient pour objectif de protéger l’île contre les attaques. Par la suite, la citadelle accueillit les condamnés au bagne en attente de leur transfert vers la Guyane. Le dernier convoi prit la mer en 1938 ! Aujourd’hui, ce bâtiment est encore utilisé comme prison, avec près de 450 détenus.

Velo-ile-de-re
L’Île de Ré est le paradis des cyclistes et des roses trémières.

 

Comment accéder à l’Île de Ré ?

Depuis la Suisse, il faut compter une dizaine d’heures en voiture. Autrement, il est possible de rejoindre La Rochelle depuis Genève en avion. En voiture, une fois que la traversée de la France d’est en ouest est effectuée, il faut encore environ une heure depuis La Rochelle. Le pont de l’Île de Ré a été construit en 1988 et permet de relier l’île au continent. Long de presque 3 km et haut d’une quarantaine de mètres, ce pont a changé le quotidien des habitants … et des touristes ! En effet, avant la construction de cet édifice, la traversée se faisant par bateau et par bac.

La-Rochelle
Port de la Rochelle, facilement accessible depuis l’Île de Ré grâce au pont.

Belle suite d’été !