Communauté chloe

Chloé Wiss

Publié le 3 janvier 2018

Les concierges ont un visage : portrait de Manuel Borges

TocToc part à la rencontre des concierges dont la gestion pour le compte du propriétaire est réalisée par Cogestim. Découvrez dans cet article le témoignage de Manuel Borges, concierge depuis 12 ans.

Le métier de concierge est souvent méconnu. En effet, on croise souvent son concierge, sans toutefois prendre conscience des tâches qu’il ou elle accomplit durant la journée. Et, pourtant, il ne chôme pas ! Rencontre avec Manuel Borges, concierge pour des immeubles gérés par Cogestim à Gland et Nyon.

 

Une grande flexibilité et l’empathie au rendez-vous

En ce début de mois de décembre, j’ai rendez-vous avec Manuel Borges à Nyon, Route de Divonne 9. Il m’accueille sur le pas de l’immeuble, où je l’attends frigorifiée. Il propose alors de nous installer dans le local de la chaufferie qui, bien que bruyant, est plus confortable !

Manuel Borges m’explique qu’il exerce le métier de concierge depuis 12 ans pour des immeubles gérés par Cogestim. A Nyon, il s’occupe de trois immeubles, alors que Gland concentre l’essentiel de ses activités avec neuf conciergeries. Il est également concierge auxiliaire dans un collège.

concierge
Manuel Borges nous présente son métier, au chaud dans le local chaufferie d’une de ses conciergeries à Nyon

Pour lui, ce métier offre une grande autonomie. Il me confie apprécier le fait d’avoir des horaires souples, tant que le travail est fait correctement. Toutefois, il faut être disponible tout le temps ! Et le téléphone sonne sans arrêt. C’est pourquoi a toujours son kit oreillette.

Quand je lui demande si ses 12 conciergeries représentent un équivalent temps plein, il me répond d’office: « Plutôt un 200% ! ». Et pourtant, il ne note quasiment jamais ses rendez-vous: « C’est pour entraîner la mémoire ! », me dit-il. Et il doit le faire correctement puisque, selon lui, la ponctualité est une qualité indispensable au métier. En effet, son emploi du temps hebdomadaire est minuté afin de pouvoir accorder le temps nécessaire à chaque conciergerie.

D’après Manuel Borges, il y a deux catégories de concierges. Ceux qui font le strict minimum et ceux qui, en plus de réaliser leurs tâches, s’impliquent pleinement pour améliorer le quotidien des habitants. L’empathie est donc une qualité essentielle.

Il me précise également qu’un bon sens du goût est primordial dans le métier pour … installer de jolies décorations Noël dans les halls d’immeubles !

 

Quelques questions à Manuel Borges, concierge depuis 12 ans

 

concierge
Manuel Borges se déplace toujours avec son camion rempli de matériel, ce qui lui permet de travailler dans de meilleures conditions et plus efficacement

Pourquoi avez-vous choisi de faire ce métier ?

Pour les horaires souples et la variété du métier. Je ne m’ennuie jamais ! D’ailleurs, quand mon fils m’a accompagné pour découvrir le métier durant une journée de stage, il a aussi adoré ces aspects.

 

Le meilleur moment dans votre journée de travail ?

Quand un locataire me propose de venir boire un café chez lui pour discuter un peu. J’aime beaucoup rencontrer de nombreuses personnes pendant mes journées de travail: locataires ou employés des entreprises de la région. J’ai lié de nombreuses amitiés grâce à mon métier !

 

En quoi consistent vos tâches ?

Il faut pouvoir être polyvalent et multitâches ! Être un petit peu jardinier, afin de pouvoir désherber et ramasser les feuilles ou tailler les haies. Mais aussi bricoleur pour changer des ampoules ou, si c’est possible, réparer la chaudière. L’hiver, quand il y a de la neige, c’est stressant puisque il faut pouvoir déneiger toutes les conciergeries rapidement, avant que les locataires ne sortent de chez eux. Il faut aussi faire le ménage consciencieusement afin que les parties communes des immeubles soient bien entretenues. Surtout le local poubelle ! Et puis, parfois, on a aussi le rôle de secrétaire quand on doit téléphoner à la gérance pour indiquer une panne ou pour faire le lien en cas de travaux.

 

Qu’est-ce que vous appréciez le moins dans votre travail ?

Je trouve très dommage que certains locataires aient peu de respect pour notre travail… Par exemple, quand je viens de nettoyer le corridor et qu’un locataire le traverse avec des bottes pleines de boue, ça m’agace! C’est pourtant plus agréable pour tout le monde quand l’immeuble reste propre. Heureusement, la plupart des locataires sont sympathiques et respectueux.

 

Une anecdote à partager ?

Ah oui, j’en ai plein ! Par exemple, à Noël, les locataires sont vraiment gentils et ils sont nombreux à m’offrir une boîte de chocolat. Ainsi, fin décembre je me retrouve avec beaucoup de chocolat ! Toute ma famille en profite et on se régale. Toutefois, j’apprécierais également une bonne bouteille de vin de temps en temps 😀 A bon entendeur (rires) !

 

En 3 chiffres

12 immeubles gérés

7 ampoules changées en 3 jours la première semaine de décembre, ça en fait en une année !

15 boîtes de chocolats reçues pour Noël